Sorties ciné : All Inclusive, Deux fils, Les Drapeaux de papier… Les films français de la semaine

Anecdotes de tournage, notes d’intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

All Inclusive de Fabien Onteniente

Avec Franck Dubosc, François-Xavier Demaison, Josiane Balasko…

Le saviez-vous ? All inclusive est le cinquième film que Franck Dubosc écrit et tourne avec Fabien Onteniente après Camping (2006), Disco (2008), Camping 2 (2010) et Camping 3 (2016). Le comédien confie : “Fabien n’est pas acteur, je le suis à sa place et quand je ne réalisais pas encore, il le faisait pour moi… Je dirais que nous avons beaucoup appris en avançant ensemble et c’est aussi grâce à cela que je suis parti sur mon propre film à un moment donné. En fait, je lui dois mon succès et peut-être que la réciproque est vraie… Nous nous sommes beaucoup servis l’un de l’autre, professionnellement et humainement parce que nous pensons les mêmes choses, nous avons envie des mêmes choses, ce qui n’empêche pas évidemment chacun d’avoir sa propre individualité. Et sans doute qu’à l’arrivée nos films en commun ont le goût et la couleur du cocktail que nous formons tous les deux…”

Deux fils Bande-annonce VF

 

Deux fils de Félix Moati

Avec Vincent Lacoste, Benoît Poelvoorde, Mathieu Capella…

Le saviez-vous ? Deux fils met en scène trois générations d’hommes d’une même famille. Félix Moatiestime que l’absence maternelle place le trio face à lui-même, jeté sans protection dans le monde. Il ajoute : “Et de manière plus légère, l’absence est une sensation qui m’habite depuis l’enfance. Je me souviens d’une expérience en classe verte, par exemple : j’avais flirté avec une Américaine qui habitait les États-Unis et quand il a fallu rentrer, j’ai su que je ne la reverrais jamais. Cette sensation m’a structuré à vie ! Je savais que cette fille était quelque part dans le monde, mais pas dans le mien”.

Moi, Maman, ma mère et moi Bande-annonce VF

 

Moi, Maman, ma mère et moi de Christophe Le Masne

Avec Grégory Montel, Olivia Côte, Philippe Rebbot…

Le saviez-vous ? Moi, Maman, ma mère et moi répond à un irrésistible penchant, et s’inscrit dans la continuité des courts-métrages que Christophe Le Masne a réalisés. Il explique : “Pour moi, la comédie, c’est d’abord un regard, avant tout un ton, une manière de voir : je n’ai pas la volonté de choisir un thème a priori “comique”, au sens efficace du terme, il n’y a pas de “sujets de comédie”. Il ne s’agit pas de faire rire tout de suite, et à tout prix, mais plutôt de laisser gagner la fantaisie, à son rythme, en invitant le spectateur à partager un regard à la fois attendri et un peu caustique aussi, jamais méprisant même s’il ne se prive pas de pointer la cruauté et l’injustice des situations, forcément arbitraire. Et la situation, les situations, qui permettent aux personnages de se révéler, sont à la source du rire.”

Les Drapeaux de papier Bande-annonce VF

 

Les Drapeaux de papier de Nathan Ambrosioni

Avec Noémie Merlant, Guillaume Gouix, Sébastien Houbani…

Le saviez-vous ? A seulement 18 ans, Nathan Ambrosioni a réalisé un premier long métrage, “Les Drapeaux de papier”, remarqué dans le circuit des festivals d’automne. Il explique : “J’ai commencé à avoir envie de faire des films quand j’avais 12 ans. C’est là que j’ai fait mes premières expériences cinématographiques : je faisais des films pour m’amuser avec des potes. Ca m’a vraiment passionné et ça m’a vraiment plu de le faire. Je me suis dit que j’avais envie de continuer de faire ça. Ca a été un apprentissage qui s’est fait pendant toute mon adolescence, qui continue aujourd’hui. Et j’ai écrit Les Drapeaux de papieren me demandant si ça allait se faire. Je ne pensais pas du tout. J’avais envie de passer à l’étape suivante, de faire les choses conformément. Finalement, Stéphanie Douet a aimé et c’est grâce à elle que ça s’est fait. Elle y a cru. C’est vrai que ce n’est pas facile de convaincre une production quand on a 17 ans, en disant ‘j’ai un scénario’. Ca a plu à Stéphanie, et voilà, le film s’est fait. C’était une grande aventure et une super expérience.”

Un Ange Bande-annonce VF

 

Un Ange de Koen Mortier

Avec Vincent Rottiers, Fatou N’Diaye, Paul Bartel (II)…

Le saviez-vous ? Frank Vandenbroucke est un coureur cycliste professionnel belge connu pour ses 45 victoires qui firent de lui l’un des grands espoirs mondiaux de sa discipline. Mais ce succès fut éclipsé par ses nombreuses frasques, son implication dans des affaires de dopage et de toxicomanie. Il tenta également de mettre fin à ses jours à trois reprises. À l’âge de 34 ans, il décède dans des circonstances mystérieuses dans une chambre d’hôtel au Sénégal. L’autopsie révèle qu’il a été victime d’une double embolie pulmonaire et d’une attaque cardiaque préexistante.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *