Kim Kardashian, maman pour la 4ème fois : pourquoi a-t-elle eu recours à une mère porteuse ?

Déjà maman de North, Saint et Chicago, Kim Kardashian avait vécu deux grossesses très compliquées et ne pouvait plus avoir d’enfant de manière “naturelle” sans mettre sa santé en péril.

“Il est arrivé et il est parfait”, a déclaré Kim Kardashian sur Twitter, annonçant ainsi la naissance de son quatrième enfant avec Kanye West. Si vous aussi vous n’avez pas le souvenir d’avoir vu la star de téléréalité américaine le ventre rond ces derniers mois, c’est normal :le couple a eu recours à une mère porteuse – un procédé légal en Californie – pour cette quatrième grossesse.

Mais pourquoi Kim Kardashian et Kanye West ont-ils opté pour la gestation pour autrui ? C’est très simple : les deux premières grossesses de la star ont été particulièrement compliquées. L’épouse de Kanye West est en effet sujette au placenta accreta, une anomalie du positionnement du placenta, qui peut provoquer une importante hémorragie interne à la naissance, et donc s’avérer très risquée pour la mère.

De plus, alors qu’elle était enceinte de son second enfant, une pré-éclampsie lui avait été diagnostiquée. Cette hypertension artérielle très grave aurait mis sa vie en péril dans l’éventualité d’une autre grossesse. La star voulant avoir d’autres enfants, elle avait donc subi une opération chirurgicale de l’utérus. Mais cette dernière n’avait pas fonctionné. La dernière solution pour Kim Kardashian et son mari était alors d’avoir recours à une mère porteuse.

Le bébé, né le vendredi 10 mai, dont Kanye West et Kim Kardashian n’ont toujours pas annoncé le prénom, est le deuxième enfant du couple né par gestation pour autrui, après le petit Chicago, qui a rejoint la fratrie en 2018. À noter que pour cette quatrième grossesse, Kim Kardashian et Kanye West auraient fait appel à la même mère porteuse que celle qui avait porté Chicago, et avec laquelle ils avaient eu une très bonne expérience. La star de téléréalité et le rappeur ont également eu deux enfants de manière “classique” : North, âgée de presque six ans, et Saint, trois ans.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *