Ségolène Royal, bientôt grand-mère, ne souffre pas du syndrome du « nid vide »

Alors que son fils Thomas s’apprête à devenir papa, l’ex ministre de l’Environnement Ségolène Royal ne commente pas la future naissance. Il y a quelques semaines, elle avouait toutefois dans Gala se réjouir que ses quatre enfants aient quitté le nid et s’épanouissent dans leurs vies d’adultes.

Une vraie déclaration d’amour. Mes enfants sont la plus belle chose qui me soit arrivée, confiait, il y a peu, Ségolène Royal à Gala. Je suis fière de les voir attentifs à la beauté de la nature et au respect de l’environnement. De les observer joyeux et solidaires les uns avec les autres et de leur avoir transmis le goût du travail bien fait et le courage de faire ses choix en toute liberté et de dire la vérité.”

Celle qui fut longtemps députée des deux Sèvres concédait alors que les phrases qui lui avaient fait le plus mal durant ses campagnes électorales, étaient celles comme : “Va plutôt t’occuper de tes gosses.” Elle expliquait : “Il y a toujours une part de culpabilité chez chaque femme qui est accaparée par son travail. Mais je pense avoir bien géré tout cela.

Heureuse de pouvoir penser à elle

Son fils Thomas, marié en septembre dernier, s’apprête à être papa. Le départ de la maison de la plus jeune de ses filles, Flora, est aussi advenu à la fin du quinquennat Hollande et au retour de Ségolène Royal à la vie civile. Pour autant, cette dernière jure n’ avoir pas été frappée par le “syndrome du nid vide”. Au contraire, elle s’est réjouie de voir ses enfants voler de leurs propres ailes. Libérée de cette belle contrainte éducative, elle admet qu’elle est heureuse de pouvoir penser un peu à elle. Elle va en effet désormais pouvoir imaginer sereinement son futur bonheur d’être grand-mère.

Crédits photos : bestimage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *