Dominique Strauss-Kahn qualifié de “vieux beau qui se laisse aller” : l’ancien patron du FMI critiqué sur son apparence

Discret depuis l’affaire du Sofitel en mai 2011, Dominique Strauss-Kahn, pourtant à l’époque candidat favori de la gauche aux présidentielles, est resté officiellement loin de la vie politique. Mardi soir, il donnait son premier discours, dans un cadre restreint, depuis le scandale.

C’était son premier discours politique, quoique dans un cadre restreint, depuis l’affaire du Sofitel en mai 2011 où l’homme politique avait été accusé de viol par une femme de chambre. Depuis, Dominique Strauss-Kahn, ancien patron du Fonds Monétaire International, était resté officiellement loin de la vie politique. Dans les faits, il serait conseiller de l’ombre d’Emmanuel Macron.

Ce mardi, un hommage à l’ancienne ministre Nicole Bricq, décédée le 6 août dernier, était rendu au Conseil économique, social et environnemental. Se sont exprimés Emmanuel Macron et François Hollande ainsi que Dominique Strauss-Kahn qui a fait forte impression sur l’auditoire à en croire les témoins cités par BFM. Un avis qui rejoint le tiers des français qui pensent que Dominique Strauss-Kahn reste, malgré tout, un potentiel candidat valable à une campagne présidentielle. Seul défaut de l’ancien président du FMI, son look : parmi les éloges une voix dissonante s’est faite entendre, l’homme politique ressemblerait à un « un vieux beau qui se laisse aller ». Il semble, malheureusement pour lui, que la classe et la prestance de sa compagne Myriam L’Aouffir, communiquante de 18 ans sa cadette, ne déteigne pas sur Dominique Strauss-Kahn.

Click Here: Cheap Golf Golf Clubs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *