Thomas Vergara, le compagnon de Nabilla sort du silence

Depuis sa sortie de l’hôpital mercredi, Thomas Vergara se repose dans le sud de la France loin du tumulte médiatique parisien. Il a pourtant accepté de se confier à nos confrères de Sept à Huit. C’est la première fois que le jeune homme s’exprime depuis l’agression dont il a été victime et pour laquelle Nabilla a été placée en détention provisoire…

«Il n’y a qu’elle et moi qui sachions vraiment l’amour que l’on a l’un pour l’autre», confie Thomas Vergara à nos confrères de Sept à Huit dans une interview diffusée ce dimanche à 18h sur TF1. Le jeune homme, sorti de l’hôpital depuis mercredi, revient sur sa relation avec la star de la télé-réalité Nabilla accusée de l’avoir poignardé. Dans la nuit du 6 au 7 novembre, Thomas Vergara, lui aussi ancien candidat de la télé-réalité, est hospitalisé après avoir reçu un coup de couteau au thorax. La police soupçonne sa compagne Nabilla d’être à l’origine de l’agression. La jeune femme est entendue par les policiers puis placée en garde à vue et en détention provisoire.

Aujourd’hui, Nabilla est toujours en détention, mise en examen pour tentative de meurtre, et les enquêteurs tentent de démêler le vrai du faux. Pas sûr que les déclarations de Thomas Vergara à nos confrères de Sept à Huit puisse les aider à faire leur travail sereinement… Accusé d’avoir été violent avec Nabilla, dans un extrait de l’interview diffusé sur Facebook, le jeune homme se défend et évoque une relation «très très passionnelle». «Elle et moi, on s’est disputés des milliers de fois. On s’est disputés, il s’est passé des choses et puis des choses. Vous savez, c’est une relation vraiment très très très passionnelle. Je pense qu’il n’y a qu’elle et moi qui sachions l’amour que l’on a l’un pour l’autre. Personne ne peut comprendre. Personne. Personne ne peut comprendre ce que l’on ressent l’un pour l’autre», témoigne-t-il, très ému.

Click Here: cheap kanken backpack

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *