Algérie : la colère ne retombe pas après l’officialisation de la candidature de Bouteflika

Des centaines de personnes sont descendues spontanément dans les rues d’Alger (Algérie) dans la nuit de dimanche à lundi à l’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, âgé de 82 ans. Ils ont défilé dans le calme, mais les manifestants restent très en colère.Une élection présidentielle anticipéePourtant quelques heures plutôt, le directeur de la campagne de Bouteflika a lu une lettre qu’aurait écrite le président pour apaiser la colère populaire. Le président en exercice y affirme que s’il est réélu, il y aura une nouvelle élection présidentielle anticipée à laquelle il ne sera pas candidat.La missive a ensuite été lue à la télévision nationale algérienne, avec des anciennes photos montrant le président en pleine forme, avant son AVC. Depuis 2013, Abdelaziz Bouteflika est en fauteuil roulant et ne s’est plus adressé directement aux Algériens. Reste à savoir si les annonces d’hier vont calmer la rue.Le JT

  • JT de 12/13 du lundi 4 mars 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Tempête Freya : la moitié nord de la France en proie aux vents violents

  • 2

    États-Unis : des tornades ont ravagé l’Alabama et la Géorgie

  • 3

    Grenoble : deuxième nuit de tension après la mort de deux jeunes

  • 4

    Politique : Emmanuel Macron défend son bilan à la télévision italienne

  • 5

    Brexit : l’inquiétude des douaniers français

  • 6

    Usine Ford de Blanquefort : les salariés restent mobilisés

Click Here: geelong cats guernsey 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *