Michelle Obama et Sarah Brown réprouvent l’attitude de Carla Bruni-Sarkozy

Sollicitée par Jane Birkin, Carla Bruni-Sarkozy a réclamé dans une lettre ouverte la libération de la dissidente Aung San Suu Kyi. D’après le site du NouvelObs, l’épouse du chef de l’Etat aurait contacté ses homologues américaine et britannique pour co-signer son courrier à la junte birmane. Sans succès…

Carla Bruni-Sarkozy aurait sollicité ses consoeurs anglo-saxonnes pour lui prêter main forte. Un appel à l’aide resté lettre morte.

Parfaite First Lady, ex-top model et musicienne accomplie, Carla Bruni-Sarkozy est aussi une artiste engagée, passionnée de relations internationales et de droits de la Femme. Ce lundi, Madame Sarkozy a pris la plume pour réclamer à la junte birmane la libération d’Aung San Suu Kyi, accusée d’avoir laissé un Américain séjourner chez elle en violation des termes de son assignation à résidence.

Pour cette initiative assez polémique, l’épouse du président de la République aurait aimé avoir le soutien des Légitimes de Barack Obama et Gordon Brown. Mais elle a finalement dû assumer seule la teneur de sa missive.

Selon le nouvelobs.com, les diplomaties américaine et britannique se sont montrées tellement réservées, qu’on attend toujours une réponse du côté de l’Elysée comme du Quai d’Orsay.

Il faut dire qu’Outre-Manche et Outre-Atlantique nos belles sont bien occupées.

Au 10 Downing Street, Sarah Brown subit de plein fouet le scandale des notes de frais. Fer de lance du Labour, elle s’évertue à donner une image plus chaleureuse et plus humaine du chef du gouvernement, de 13 ans son aîné, considéré comme un intellectuel aride et un peu froid. Une majorité de Travaillistes réclame le départ du Premier ministre? Misses Brown tente in-extremis de le rendre populaire et disperse ici ou là les secrets de beauté de son cher mari…

A la Maison-Blanche, Michelle Obama a d’autres chats à fouetter. Entre Bo à éduquer alors qu’il cabotine sans arrêt, le potager à cultiver d’arrache-pied et les chaussettes de Barack Obama à ramasser aux quatre coins du Bureau Ovale, Mrs «O» a à peine le temps de se maintenir au top pour rester parmi les femmes les plus sexy…

J.B

Mardi 19 mai 2009

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *