Étude : 45 minutes d'activité physique quotidienne peuvent lutter contre les excès gastronomiques

Vous êtes gourmand mais vous n’entendez pas vous laisser aller à l’approche des fêtes? Bonne nouvelle, le sport peut vous aider à éviter le pire selon une étude britannique.

Selon une étude récente, du sport quotidien peut contrer les conséquences d'une semaine de surconsommation alimentaire, qui vont bien au-delà de la prise du poids.

Publiée dans le 

Journal of Physiology, l’étude conclut qu’une séance d’activité physique par jour “engendre de vastes bienfaits physiologiques, même lorsque vous consommez des milliers de calories au-dessus de ce que vous brûlez“.“Ces nouvelles recherches montrent que l’ensemble est plus compliqué qu’une simple affaire d’énergie : l’activité physique a des effets positifs même lorsque nous stockons activement de l’énergie et prenons du poids“, précise le chercheur James Betts, de l’Université de Bath au Royaume-Uni. Pour les besoins de l’étude, 26 jeunes homes en bonne santé ont suivi la consigne de rester relativement inactif au cours de leur vie quotidienne, sauf 45 minutes sur un tapis chaque jour pour la moitié d’entre eux. Tous ont augmenté leur apport calorique: de 50% pour ceux qui ne faisaient pas de sport, et de 75% pour les autres, pour que le surplus d’énergie de chacun soit à peu près égal.Après seulement une semaine de surconsommation alimentaire, les sujets ont démontré une perturbation du contrôle du taux glycémique. De plus, leurs cellules adipeuses exprimaient des gènes qui contribuent à des changements métaboliques indésirables et perturbent l’équilibre diététique. Pourtant, ces effets indésirables étaient nettement moins marqués chez les sujets qui pratiquaient une activité physique tous les jours.“Si vous vous apprêtez à passer une période de surconsommation alimentaire et d’inactivité, ce qui est sans doute chose commune vers la période de Noël, notre étude démontre qu’une séance de sport par jour servira à prévenir bon nombre des changements négatifs qui auront lieu, même si vous prenez du poids“, confie l’auteur principal de l’étude, le Dr. Dylan Thompson.RelaxnewsSource : Exercise counteracts the effects of short-term overfeeding and reduced physical activity independent of energy imbalance in healthy young men – Jean-Philippe Walhin et al. – Published online before print – October 28, 2013, doi:10.1113/jphysiol.2013.262709December 15, 2013 The Journal of Physiology, 591, 6231-6243 (

abstract accessible en ligne)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *