Le 14 octobre, faites mesurer votre souffle !

A l’occasion de la Journée Mondiale de la mesure du souffle, la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF), la Fédération Française de Pneumologie (FFP) et le Comité National de lutte contre les Maladies respiratoires (CNMR) se mobilisent. Le message est clair : la mesure du souffle est aussi vitale que la mesure de sa tension. Pour sensibiliser le grand public à l’importance de la respiration au quotidien, 30 centres en France ouvriront leurs portes pour mesurer le souffle et répondre aux questions de chacun.

6 millions de Français manquent de souffleLes maladies respiratoires chroniques touchent des millions de personnes. En France, l’asthme et la BPCO touchent au total plus de 6 millions de Français :
– l’asthme atteint 3,5 millions de patients et tue plus de 1000 personnes chaque année
– la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) concerne 3 millions de Français et on estime que 2 malades atteints sur 3 s’ignorent. Elle provoque plus de 16 000 décès par an
– moins de 50 % des asthmatiques ont eu au moins une fois dans leur vie une mesure de leur souffle. Peut-on imaginer que seulement 50 % des hypertendus aient eu une mesure de leur tension artérielle ?Le souffle de la vie

Laisser aller les choses peut mener au handicap respiratoire…L’essoufflement freine les patients dans leur quotidien : “je ne monte plus les escaliers comme avant, je ne joue plus avec mes petits enfants, je m’essouffle quand je fais ma toilette, j’ai du mal dans mon activité professionnelle…“. Vivre essoufflé pour le moindre effort, tousser et cracher tous les matins ne sont pas des signes anodins. Il faut consulter et mesurer son souffle.Prenez votre souffleLa mesure du souffle est un examen simple, rapide et indolore qui permet de dépister précocement une maladie respiratoire comme l’asthme et la BPCO.Elle permet d’évaluer le capital respiratoire de chacun…. Connaître son niveau de souffle permet d’adapter la prise en charge thérapeutique.La spirométrie est une méthode courante de mesure de la fonction pulmonaire. Il s’agit d’une méthode simple, rapide et indolore. Elle mesure en particulier la quantité (volume) et/ou le flux d’air inspiré ou expiré par les poumons. La spirométrie s’effectue à l’aide d’un spiromètre. Le test est rapide, il suffit de respirer normalement, puis de gonfler et vider ses poumons au maximum puis enfin souffler le plus fort et le plus vite possible dans l’appareil qui est équipé d’un embout buccal jetable. L’ensemble du test ne dure que quelques minutes et le résultat est immédiat.10 raisons de faire mesurer son souffle1. Vous vous essoufflez rapidement en montant les escaliers2. Vous travaillez dans une ambiance empoussiérée, au contact de toxiques3. Vous avez l’impression de manquer d’air par moment4. Vous avez plus de 40 ans5. Vous fumez depuis plus d’un an6. Vous constatez une perte d’endurance lors de vos activités sportives7. Vous toussez régulièrement8. Vous crachez du mucus ou du sang9. Vous avez déjà été traité pour une maladie respiratoire10.Vous avez déjà eu des problèmes pulmonairesSi l’on parlait de votre souffle en le mesurant ?Rendez-vous dans 30 villes de France le 14 octobre 2010Les pneumologues se mobilisent et ouvrent leurs portes au grand public pour mesurer leur soufflePour retrouver la listes des villes participantes : www.splf.orgLuc BlanchotSources : Communiqué conjoint de la SPLF, FFP et le comité contre les maladies respiratoires – octobre 2010Click Here: State of Origin Jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *