Le Téléthon 2010 en chiffres

Le Téléthon 2010 en chiffres

La 24ème édition du Téléthon aura lieu les 3 et 4 décembre 2010. Un week-end entier dédié à la recherche médicale dans le domaine des maladies neuromusculaires et, plus largement, des maladies rares. Succédant à Daniel Auteuil, Anne Roumanoff en sera la marraine avec, à ses côtés, Juline, 6 ans, atteinte d’une

amyotrophie spinale, qui affaiblit inexorablement ses muscles et la cloue dans un fauteuil roulant depuis sa naissance. Présentation du Téléthon en quelques chiffres.

 • 30 : le nombre d’heures de direct que consacre chaque année France Télévisions pour soutenir chercheurs, malades et bénévoles dans leur lutte contre les maladies neuromusculaires et les maladies rares. Le lancement du Téléthon 2010 est prévu le vendredi 3 décembre à 18h45, en direct de Pau. De multiples duplex sont prévus en direct d’autres villes de France. • 3637 : le numéro de téléphone à composer pour effectuer un don. Vous pouvez aussi faire preuve de générosité en vous connectant sur le

 site du Téléthon ou encore par courrier. • 200 000 : le nombre de bénévoles qui se mobilisent partout en France pour assurer plus de 20 000 animations. Elles vont du concours national de grimaces à Jatteau (77) à la confection de fromages de tête réalisés à partir de 600 têtes de cochons par un boucher-charcutier de Champagnole (39), en passant par un concours de tricot à Caderousse (84), l’organisation de matchs de boxe et de catch par les détenus du centre pénitencier de Lalinde (24), la vente de 20 000 crêpes à Equeurdreville-Haunneville (50) ou la création d’un sapin en chocolat de 10 mètres par le maître chocolatier Patrick Roger.
 
 
 
 • 1,2 million : le nombre de donateurs en 2009. • 106 696 532€ € : la somme record atteinte en 2006. Légèrement en baisse depuis, la collecte des dons est repassée en-dessous de la barre des 100 M€ mais a tout de même atteint 95 200 117 € l’an dernier. • 100 M€€ : la somme minimale dont devra disposer l’Association française contre les myopathies (AFM) entre 2010 et 2015 pour continuer à soutenir le développement clinique des thérapies innovantes pour les maladies rares. Cette année, l’AFM a prévu de consacrer plus de 70 M€ à sa mission “Guérir“, une progression de 10 % par rapport à 2009, due à de nouveaux projets cliniques et l’investissement dans le futur centre de production de médicaments de thérapie génique de Généthon. • 70% : la part de la recherche sur les maladies rares financée par l’AFM. • 36 : nombre d’essais clinique en cours ou en préparation qui bénéficient du soutien de l’AFM. Parmi ceux-ci, un essai sur l’

amaurose de Leber (une maladie héréditaire de la vue), sur la maladie de Crigler-Najjar, liée à un déficit complet de l’activité d’une enzyme hépatique (la bilirubine glucoronosyltransférase) dont le seul traitement est une greffe de foie, ou encore sur le

syndrome de Wiskott Aldrich, qui se traduit par des hémorragies, des infections récurrentes et un eczéma, et que seule une greffe de moelle osseuse peut enrayer. • 28 M€€ : le budget de construction de Généthon Bioprod, le plus grand centre de bioproduction de produits de thérapie génique de grade clinique dans le monde, qui doit être inauguré à Évry (Essonne) le 30 novembre. L’AFM-Téléthon participe à hauteur de 5 M€, le reste étant réparti entre les conseils généraux de l’Essonne et de l’Île-de-France, et le Génopôle. Il devrait être opérationnel en 2011 et pourra alors produire chaque année jusqu’à 20 lots cliniques de vecteurs médicaments (utilisés en thérapie génique) grâce aux dons du Téléthon. Ses coûts annuels de fonctionnement s’élèvent à 5 à 8 M€, financés par l’AFM-Téléthon.
 
 Amélie Pelletier Source : Dossier de presse de l’AFM-Téléthon – novembre 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *