Gérard Depardieu : L’équipe de son dernier film “choquée” par ses pets

Sitôt sorti de Thalasso, Gérard Depardieu est de retour au cinéma. Dans Fahim, le monstre sacré du 7e art s’attaque à une histoire vraie, portée à l’écran par Pierre-François Martin-Laval – que l’on connaît davantage sous son pseudonyme PEF, dans la bande des Robins des bois : celle d’un jeune Bangladais sans papiers devenu champion d’échecs. Et visiblement, Gégé avait le coeur à la blague sur le plateau de tournage, puisque l’équipe du film partage un souvenir très imagé (et sonore) de cette expérience dans les colonnes du Parisien.

On apprend notamment que pour détendre ses collègues et créer une proximité entres eux, Gérard Depardieu aurait “foutu le bordel“. “Il s’est mis à faire le couillon, à péter… Moi, ça faisait mon bonheur, mais les gens de l’équipe étaient un peu choqués, raconte le réalisateur. Je lui avais dit qu’on tournait une scène pivot, après laquelle son personnage et Fahim devenaient complices. Et ça a marché : quand Assad [Ahmed, NDLR] l’a vu faire le con, il l’a regardé comme un pote !” Une technique toute personnelle pour faire planer un vent de légèreté.

Il aurait pourtant fallu s’y attendre. Depuis des années, les membres de la famille de Gérard Depardieu le surnomme “Pétard” ou “Pétarou“, en rapport à ses fuites odorantes intempestives. Mais ce n’est pas la seule lubie que le comédien s’est permise pour Fahim. Il aurait également eu recours à une assistante qui lui soufflait son texte à l’oreillette – car il est “contre le par coeur” – et aurait trouvé une astuce rien qu’à lui pour pallier son mal de genou : “Il faisait même les 1500 mètres qui séparaient le plateau de la cantine en scooter, explique Pierre-François Martin-Laval. Il emmenait des gens derrière lui et il se garait devant son assiette !” Un tournage à cent à l’heure.

Gérard Depardieu, ivre sur le tournage de Thalasso

Quand ce n’est pas gazeux, c’est liquide ! Un peu plus tôt, alors qu’il travaillait en étroite collaboration avec Michel Houellebecq et Guillaume Nicloux, Gérard Depardieu s’était également autorisé un léger écart de conduite en infiltrant des bouteilles d’alcool sur le plateau, à l’aide de sa partenaire. “En fait, ils n’ont pas changé leurs habitudes, se souvenait Guillaume Nicloux. Concernant la boisson, on voit bien qu’il y en a, amenée de l’extérieur. Ils n’ont pas vraiment modifié leur consommation habituelle.” Une tradition, ça se respecte…

Yohann Turi

Click Here: ospreys rugby jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *