Laura Tenoudji et Christian Estrosi : Baiser enflammé devant tout Nice

Ce n’était pas au programme, mais ce sont les – joyeux – aléas du direct : à peine Christian Estrosi achevait-il de haranguer la foule, vendredi 30 août 2019 lors du banquet populaire ponctuant une grande journée de rassemblement, que son épouse Laura Tenoudji bondissait à la tribune et s’emparait du micro pour lancer une déclaration enflammée à la ville de Nice… et à l’homme qu’elles se partagent.

Click Here: Portugal soccer tracksuit

Ce n’était pas prévu par le protocole mais je suis très heureuse que les gens que je rencontre dans la rue viennent me témoigner à quel point Nice est magnifique. Je voulais juste te dire, mon amour, que je suis très fière de toi et de tes équipes“, s’est ainsi exaltée la fameuse Laura du Web de Télématin, habituée au public – même s’il se trouve d’habitude de l’autre côté de l’écran. Un élan de passion verbal conclu par un autre, non verbal : un fougueux baiser à son mari, comme un point d’orgue à une journée riche en émotion.

Après de doux moments en couple et en famille cet été, marqué notamment par le 2e anniversaire de sa fille Bianca, le maire LR de la cité azuréenne avait fait quelques heures plus tôt sa rentrée politique, rassemblant dans la matinée les forces de son mouvement de droite modérée, baptisé La France Audacieuse. Près de 200 maires, élus et représentants locaux de toute la France, comme l’a constaté l’AFP, se sont ainsi réunis en séminaire pour étudier diverses thématiques et propositions.

Dans la soirée, place à la convivialité à l’occasion de l’édition 2019 “Lou Festin Nissart”, le traditionnel grand banquet populaire offert par Christian Estrosi, qui a réuni 6 200 “amis” attablés en plein air dans les jardins Albert Ier et auquel la petite Bianca, toute mignonne en robe blanche, a fait une apparition en compagnie de sa maman, faisant fondre les danseuses folkloriques sollicitées pour l’événement.

En guise de mise en bouche, une allocution énergique de monsieur le maire, qui a pu partager sa vision, vanter le bilan de ses deux mandats et insuffler son farouche “esprit de liberté“, avec en point de mire les municipales de 2020 : “On n’administre pas une ville au nom d’un appareil politique. Le président dirige la France, le maire dirige sa cité. Et la force du maire c’est qu’il ne dépend de personne, sauf de ses administrés. Je n’accepterai pas que quelque parti que ce soit tente de mettre notre ville sous tutelle, Nice est une ville libre !“, a-t-il notamment clamé, en présence de grandes figures de la vie locale, à l’image de Jean-Pierre Rivière (président de l’OGC Nice) ou Denise Fabre et son mari. Une verve qui a, de toute évidence, subjugué son épouse. Autour de l’incontournable socca et des raviolis niçois, la fête a ensuite battu son plein, Laura Tenoudji retrouvant notamment avec plaisir la comédienne Sarah Doraghi, chroniqueuse culture de Télématin. Les images de cette folle soirée sont à découvrir dans notre diaporama.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *