Affaire conclue : Malaise d’un expert, pourquoi la scène n’a pas été coupée

Plus de peur que de mal pour Sophie Davant et l’équipe d’Affaire conclue mardi 30 avril 2019 sur France 2. Harold Hessel, l’un des experts, a fait un malaise en pleine émission à la vue d’un angiostéromètre, un ancien instrument médical qui permettait d’examiner les vaisseaux sanguins à l’aide d’un piston retrouvé par un vendeur chez sa grand-mère. La séquence a été diffusée alors que le programme n’est pas en direct. Auprès de jeanmarcmorandini.com, la production s’explique sur ce choix.

Tout d’abord, la direction de France 2 indique qu’Harold Hessel “n’a pas vraiment fait un malaise“. “Il s’agit surtout d’une forte émotion ressentie au moment de la présentation de l’objet. Chez lui, un sujet médical déclenche ce type de réaction, comme quelqu’un qui aurait une phobie des serpents par exemple“, précise la chaîne.

Outre l’état de santé d’Harold Hessel peu préoccupant, la production assure que “cela a été tourné comme un petit ‘gag’“, notamment lorsque Sophie Davant a allongé l’expert au sol afin de l’aider à se sentir mieux. “La séquence n’a d’ailleurs pas été stoppée, nous avons continué l’estimation, puis l’enchère“, rappelle-t-on. Voilà pourquoi la scène du malaise a été conservée au montage. “Cela fait partie de la vie de l’émission, de la vie d’une quotidienne“, conclut France 2.

Rappelons qu’Harold Hessel est hématophobe, ce qui signifie qu’il a une peur irrationnelle du sang. À la seule vue de l’angiostéromètre, l’expert a tourné de l’oeil en imaginant la pression des vaisseaux sanguins. Après s’être allongé par terre quelques instants, il a fini en coulisses, verre d’eau à la main avant de faire son retour en plateau. Finalement, Sophie Davant a pu compter sur Bertrand Cornette de Saint-Cyr, autre collègue expert, pour effectuer la transaction.

Click Here: vodacom bulls rugby jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *