Mariés au premier regard 3 : Pourquoi Kevin a inquiété sa tante

Marlène et Kevin peuvent se targuer d’être les deux premiers candidats de Mariés au premier regard 3 (M6) à s’être dit “oui”, à la mairie de Grans (Bouches-du-Rhône).

Une fois la cérémonie terminée, c’est dans une voiture qu’on retrouve l’ouvrier spécialisé de 26 ans et l’assistante maternelle de 30 ans compatibles à 82%, lors du deuxième épisode diffusé ce lundi 18 février 2019. Ils apprennent à faire connaissance et font part de ce qu’ils ont ressenti durant la cérémonie de manière très naturelle. Complexée par ses formes, Marlène tente de connaître rapidement les critères physiques de son jeune époux. Et elle est rassurée quand Kevin lui explique qu’il aime les femmes voluptueuses.

C’est donc un peu plus rassurée que Marlène réalise la séance photos à ses côtés. Pendant ce temps, leurs familles font connaissance sur le lieu de la réception. Et l’alchimie est immédiate. Une fois sur place, les jeunes mariés peuvent constater que tout se passe au mieux pour leurs proches. “J’ai l’impression de vivre un conte de fées. Quand il me regarde, j’ai l’impression qu’il me trouve jolie. Il pose vraiment un beau regard sur moi“, explique Marlène, sur un petit nuage. Elle est encore plus heureuse en découvrant que ses amis croient en leur histoire.

S’il était serein jusque-là, Kevin stresse au moment de l’ouverture de bal. Il peut heureusement compter sur sa nouvelle femme pour le rassurer à son tour. Une fois la danse terminée, sa soeur a pris la parole pour le féliciter, un moment très émouvant pour le jeune homme resté proche d’elle après l’abandon de leurs parents durant leur jeunesse. Alors qu’il avait 8 ans, ses parents les ont en effet abandonnés et il a été placé durant cinq ans en foyer. Kevin a donc un grand besoin d’amour comme l’explique Véronique, sa tante, à la maman de Marlène. Et elle ne cache pas ses doutes : “Je n’ai pas peur de Marlène, mais j’ai peur de Kevin. J’ai peur que ce soit lui qui n’arrive pas à suivre ou n’arrive pas à aimer comme il faut aimer quelqu’un.

Click Here: custom rapid prototyping service

Kevin est en tout cas persuadé que cela peut fonctionner. C’est donc heureux qu’il s’est rendu sur le lieu de leur nuit de noces.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *