Philippe et Mathilde de Belgique : Des vacances en Egypte qui font des vagues

Partir en vacances incognito est mission quasi impossible pour les familles royales, ce qu’ont vérifié un peu à leurs dépens le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique au cours des fêtes de fin d’année 2018.

Avec ses quatre enfants – la princesse héritière Elisabeth, 17 ans, revenue du Pays de Galles où elle étudie, le prince Gabriel, 15 ans, le prince Emmanuel, 13 ans et la princesse Eléonore, 10 ans -, le couple royal belge a discrètement quitté l’Europe pour aller découvrir les charmes de l’Egypte et ses sites touristiques phares que sont Louxor et Assouan. Leur séjour a vite connu une certaine publicité… dans tous les sens du terme : les médias locaux ont en effet ébruité la présence royale sur le sol égyptien, photos à l’appui, voyant dans cette visite de marque une belle opportunité de promouvoir le tourisme en Egypte et un gage à même de restaurer la confiance dans la sécurité du pays, quelques jours seulement après un attentat meurtrier perpétré à proximité des Pyramides du Caire.

Cette visite a une valeur inestimable pour le tourisme. C’est la preuve pour les Égyptiens que leur pays est sûr“, a ainsi commenté auprès du site internet de Egypttoday.com l’archéologue Zahi Hawass, qui a servi de guide à la famille royale et a relaté que le roi Philippe a pris de nombreuses photos. L’ambassadeur d’Egypte en Belgique, Khaled El Bakly, a lui aussi partagé son enthousiasme de manière très explicite : “Nous sommes très contents d’avoir reçu le souverain et la famille royale en Belgique. Vous savez, ce n’est pas leur première visite chez nous. Le Roi et la Reine sont déjà venus pour leur voyage de noces. Je peux le dire: ce voyage est un message de soutien de la famille royale à l’Egypte et je leur en remercie“, a-t-il déclaré dans le journal RTL INFO 13H.

Volontairement très discrets – question de sécurité – lors de leurs déplacements privés, au point qu’ils n’organisent que rarement des sessions photo avec la presse lors de leurs vacances, le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique avaient naturellement avec eux un service de protection rapprochée. Ce qui n’a pas empêché l’opinion belge de s’interroger sur les conditions de leur sécurité, alors que les tour-opérateurs du pays venaient de suspendre toutes les excursions au Caire suite à l’attaque d’un bus de touristes près des pyramides de Gizeh.

Click Here: Real Madrid soccer tracksuit

Depuis, la petite famille est rentrée et le couple royal a repris ses engagements officiels, multipliant les réceptions à l’occasion du nouvel an. Ce jeudi 17 janvier, le roi Philippe et la reine Mathilde accueillaient notamment le Secrétaire général de l’OTAN. Mercredi, la reine s’était rendue sans son époux aux obsèques du comte Philippe de Lannoy, père de la grande-duchesse héritière de Luxembourg, la princesse Stéphanie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *