Virginie Efira : “Je serais partante pour refaire un enfant”

Elle fait la couverture du premier numéro de l’année du magazine Paris Match. Triomphante dans Le Grand Bain, touchante dans Un amour impossible, Virginie Efira est attendue dans plusieurs longs métrages courant 2019. Dans Paris Match, l’actrice belge de 41 ans se confie sur sa trajectoire, d’animatrice télé à l’une des meilleures actrices du paysage francophone. Mais surtout, elle évoque son bonheur actuel et fait quelques confidences.

Je serais partante pour refaire un enfant“, glisse en particulier celle qui est déjà maman d’une petite Ali, 5 ans, fruit de sa relation avec le réalisateur Mabrouk El-Mechri. Cet enfant, la jolie blonde pourrait-elle l’avoir avec Niels Schneider ? Non contents d’avoir tourné ensemble Un amour impossible (mais aussi le très attendu Sybil de Justine Triet – la réalisatrice de Victoria – avec Adèle Exarchopoulos et Gaspard Ulliel), ils sont en couple. Mais lorsque Paris Match tente d’aborder la question, Virginie Efira coupe court : “Je suis désolée, mais ça ne vous regarde pas.

Le mariage ? “Ni pour ni contre”

Pourtant, la star se pose comme une femme “heureuse, épanouie, amoureuse“. Quant au mariage ? “Je ne suis ni pour ni contre. Ce n’est pas une obsession, pas un fantasme pour moi. En revanche, j’aime l’idée d’engagement total, de liens forts“, assure-t-elle, avant d’avouer qu’elle serait “partante pour refaire un enfant“.

Virginie Efira et l’amour, c’est tout un concept. En septembre 2016, elle laissait entendre qu’elle ne vivait pas sous le même toit que le père de sa fille. Un mode de vie qu’ils acceptaient tous les deux. “On n’est pas obligé de suivre les diktats pré-établis. Je préfère être bien dans un truc qui ne semblerait pas bien que l’inverse. Je ne dis pas que j’ai trouvé une astuce pour que ce soit toujours formidable mais il y a beaucoup de gens qui sont conformes alors qu’à l’intérieur, c’est plus moche que ça en a l’air“, avait-elle confié à Sept à Huit. A l’époque, ils étaient encore ensemble. “Cela me convient. Je peux être seule avec ma fille. Je peux être seule sans elle, et pour moi, la solitude choisie est nécessaire et plaisante. Je peux être chez lui, avec elle. Et dans ce cas, il prend tout en charge, du bain à la cuisine, sans qu’on ait à se poser la question de qui fait quoi. Quand on est ensemble chez moi, c’est plutôt l’inverse“, avait déclaré la belle au magazine Elle en mars 2017.

Interview à retrouver en intégralité dans Paris Match, en kiosques depuis le 2 janvier 2019.

Click Here: rugby jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *